Venue de Lydia Guirous dans la fédération dans le cadre des élections européennes

Venue de Lydia Guirous dans la fédération dans le cadre des élections européennes

A quelques jours des élections européennes, la fédération Les Républicains du Nord avait l’honneur d’accueillir Lydia Guirous à Hautmont le jeudi 23 Mai à 19h, en présence de Gustave Dassonville, secrétaire départemental, de Brigitte Lherbier, sénatrice du Nord et de Quentin Mabille, délégué de la 12e circonscription, pour une réunion publique. Peu avant, vers 17h30, Lydia Guirous avait fait une étape, à Valenciennes, pour un café politique en présence de Salvatore Di Vita, secrétaire départemental adjoint et délégué de la 21e circonscription.

Devant près d’une centaine de personnes, le trésorier de la fédération LR du Nord, Quentin Mabille, a lancé la réunion hautmontoise en remerciant tout d’abord de sa présence Lydia Guirous. Puis aborda ensuite les questions au cœur des enjeux actuels, tels que la nécessité d’une politique migratoire à la hauteur de la crise que nous vivons ou la lutte contre l’islam radical.

Gustave Dassonville prit à son tour la parole pour présenter le parcours de l’invitée du jour, évoquant ses ouvrages (sur l’islamisme, sur le féminisme…), sa nomination par Nicolas Sarkozy en 2015 comme secrétaire national de l’UMP en charge des valeurs républicaines et de la laïcité puis comme porte-parole du parti. Et enfin candidate aux élections européennes 2019 sur la liste de François-Xavier Bellamy. Le secrétaire départemental en a profité pour saluer son courage politique, tout comme le fit ensuite Brigitte Lherbier.

En 14e position sur la liste menée par François-Xavier Bellamy, Lydia Guirous est venu présenter et défendre le projet européen des Républicains. Auteur de plusieurs livres sur l’islamisme, l’essayiste a réaffirmé la position ferme et volontariste des Républicains face à l’Islam radical. Et le manque d’action politique d’Emmanuel Macron sur le sujet, qu’elle a, soutenue par des parlementaires LR, interpellé à travers une tribune dans le JDD.

Ensuite, L. Guirous aborda d’autres propositions du mouvement pour les européennes, notamment la préférence communautaire. Alors que les Etats-Unis ou la Chine n’ouvrent que très peu leurs marchés publics à des entreprises étrangères, elle estima que l’Europe ne devait par conséquent plus être autant ouverte en matière commerciale et qu’il nous fallait nous aussi assumer une préférence française et communautaire. De plus, le projet du parti est orienté vers le retour à une Europe des grands projets (lutte contre le cancer, Alzheimer…) plutôt qu’une Europe des normes. Ainsi, un des objectifs des Républicains en Europe sera d’éviter la surtransposition de directives européennes.

Enfin, dans son discours, il a également été question de la liste LR et de sa composition. L. Guirous a loué la qualité de cette liste, des personnes qui s’y trouvent et de leurs compétences dans leurs domaines : Arnaud Danjean sur les questions de défense, Frédéric Péchenard sur les sujets de sécurité…

Précédée d’un rapide échange avec la salle, la Marseillaise clôtura cette agréable réunion. Puis s’en suivit des échanges plus informels et prises de photos, avant que Lydia Guirous ne reparte pour sillonner d’autres contrées avant la fin de la campagne des européennes.